Les gains solaires au droit de l'élément opaque sont fonction • de l'angle d'incidence des rayons du soleil (orientation et inclinaison de la paroi), •de la couleur et de l'aspect de la surface du matériau utilisé. La température de surface du Soleil est d'environ 5500°C. Tout ceci en me basant sur la relation de Josef Stefan sur les corps noirs et le fait que la puissance du rayonnement diminue comme l’inverse du carré de la distance à sa source. La loi de Wien relie cette longueur λ max (correspondant au maximum d'émission lumineuse du spectre de l'étoile) à la température T qu’on peut ainsi déterminer : l m.T = A. Avec A = 2900 ì m.K (A est une constante) l m (qui était en nm et qu’il faut convertir en en ì m) Et T en kelvin (K) : T (K) = T (°C) + 273 Capter par les parois opaques. La distance D au Soleil. La couronne inférieure, la plus proche de la surface du Soleil, a une densité particulaire comprise entre 1 × 10 14 m −3 et 1 × 10 16 m −3, soit moins d’un milliardième de la densité particulaire de l’atmosphère terrestre au niveau de la mer. Les gains solaires. En 1879, Joseph Stefan énonce que la quantité d'énergie émise E e par chaque mètre carré de surface du corps noir (en W.m-2) augmente proportionnellement à la puissance quatre de la température (si la température double, chaque mètre carré émettra 16 fois plus de lumière). La loi de Wien permet de déterminer la longueur d'onde correspondant au maximum d'émission d'un corps incandescent à partir de sa température de surface. 18. …je voulais calculer le rayon de ce qu’on dit être le centre du Soleil en supposant qu’il rayonne exactement le rayonnement de surface.

Formule de conversion pour passer de kelvin en degrés Celsius : T C = T K - 273,15 Tout simplement, pour faire la conversion entre kelvin et degrés celsius, il suffit de soustraire 273,15 à la température en kelvin. Le kelvin (symbole K, du nom de William Thomson dit Lord Kelvin), est l'unité de base SI de température thermodynamique.Par convention, les noms d'unité sont des noms communs et s'écrivent en minuscule (« kelvin » et non « Kelvin ») [Note 1]. Coefficient d'absorption solaire. Sa température, qui peut atteindre les 5 millions de kelvins, contraste nettement avec la température de la photosphère.